Edito

Andry Rajoelina sera officiellement et solennellement investi dans ses fonctions de président de la République de Madagascar samedi 19 janvier prochain, au stade municipal de Mahamasina. Les honneurs suprêmes pour ce jeune battant de 44 ans, déjà maire de la capitale à 34 ans. Mais aussi un nouveau départ pour Madagascar, scotché depuis des décennies dans le top 5 des pays les plus miséreux de la planète.


En ces premiers jours de l’année nouvelle 2019, voici une rétrospective pour aider les lecteurs à mieux comprendre l’évidence de la large victoire d’Andry Rajoelina à la dernière présidentielle, et la flagrante mauvaise foi du camp adverse qui s’adonne à des manœuvres dilatoires pour ne pas reconnaître sa défaite.

Comme il a été annoncé, les partisans du candidat Marc Ravalomanana ont investi le parvis de l'hôtel de ville d'Antananarivo samedi 29 janvier, pour manifester sur ce qu'ils qualifient de fraudes massives commises lors du deuxième tour de l'élection présidentielle.

Marc Ravalomanana, candidat finaliste malheureux de l'actuelle élection présidentielle malgache, promet de faire une grande déclaration radio-télévisée ce dimanche 23 décembre à 20 heures, soit deux jours avant la fête de la Nativité.

Depuis plusieurs jours avant et pendant le scrutin du second tour, des accusations ont été lancées par le camp du candidat Ravalomanana (N°25) à l’encontre de celui de son adversaire le candidat Rajoelina (N°13) : des bulletins uniques auraient été dissimulés, des gros billets auraient été généreusement offerts à titre de corruption active, des partisans auraient été blessés ou même abattus, et on en passe.

Didy jadona, fakana tanin’olona na orinasa an-keriny na an-kolaka, halatra bevava sy hala-botry, fampahantrana, fanararaotam-pahefana, kolikoly, varotra tanindrazana, izay no niainan’ny Malagasy nandritra ny fe-potoana nisian’i Ravalomanana teo amin’ny fitondrana. Natao tsinontsinona ny Malagasy, tsy nitsahatra nikatsaka ny tombotsoa ho azy ilay nolaizana fa filoham-pirenena. Mpandainga, ary indrindra, mpamono ny Malagasy mitovy ra aminy . Nofoanany tanteraka ny fahafahana maneho hevitra, nitsahiny ny lalàna velona, ary amin’izao fotoana, mikendry ny hamerina izany fitondrana izany ny tenany sy ny mpanaradia azy, ary efa hita sahady fa ho ataony hamboletra ny fampidirana azy eo amin’ilay heveriny ho seza fiandrianana.