Politique

Ulcéré par sa trop lourde défaite à la présidentielle et ne pouvant pas se rendre à l’évidence, Marc Ravalomanana entend mobiliser ses partisans dimanche 30 décembre sur le parvis de l’hôtel de ville, pour protester contre des supposées fraudes massives, dont lui et sa clique n’arrivent pourtant pas à prouver la réelle existence.

Les résultats provisoires, prévus être connus le 29 décembre prochain, seront en fait proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avec deux jours d’avance.


Les Etats-Unis se sont manifestés hier pour rendre compte des résultats de leur mission d’observation électorale sur le sol malgache. L’Union Africaine, à travers sa mission à elle a fait de même ce vendredi 21 décembre 2018. L’Union Européenne n’est pas en reste et a également rendu compte de la situation, par ses observateurs électoraux interposée ce jour.

Azo lazaina fa nizotra am-pilaminana ny fiatrehan’ny vahoaka malagasy ny fifidianana fihodinana faharoa tamin’ity anio 19 desambra ity.
Efa vonona niatrika iny fifidianana androany iny tokoa ny rehetra, na ny eo anivon’ny CENI izany, na koa ireo tomponandraikitra rehetra eny amin’ny biraom-pifidianana, ary indrindra ireo kandidà mpifanandrina sy ny vahoaka malagasy iray manontolo.


Serge Zafimahova, Fidèle Razarapiera, Charles Randrianasoavina, Patrick Raharimanana, Hary Andrianarivo : tels sont les hommes qui ont entouré le candidat Marc Ravalomanana hier soir lors du dernier débat entre lui et le candidat Andry Rajoelina, hier soir dans les locaux de la Télévision nationale.

Les sénateurs ont finalement adopté la loi des finances initiale 2019, après un second examen. Par contre ils ont rejeté les deux amendements apportés par la Chambre Basse, touchant directement les intérêts des députés, notamment celui recommandant de doubler à 400 millions Ar le montant du budget à allouer aux Comités Locaux de Développement dont ils ont la gestion, ainsi qu’une hausse de 11 milliards Ariary de leur budget de fonctionnement.