Politique

Légende : Marc Ravalomanana a reconnu la victoire de Andry Rajoelina

 

Au lendemain de la proclamation des résultats officiels de l’élection, les messages de félicitation affluent de partout. Marc Ravalomanana, l’adversaire de Andry Rajoelina figure dans le lot des expéditeurs

C’est sans surprise que Andry Rajoelina a été proclamé président de la République de Madagascar par la Haute Cour Constitutionnelle dans l’après-midi du 8 janvier 2019. Une victoire qui confirme 10 ans plus tard la légitimité de la lutte contre la dictature de son adversaire de toujours Marc Ravalomanana.

Légende : Jean Eric Rakotoarisoa n’a pas mâché ses mots

 

Le président de la HCC a répondu  aux détracteurs de cette institution ainsi qu’à ceux qui ont voulu  mettre la pression sur ses membres.

 Ni les partisans du candidat N°25 dont les manifestants sur la place du 13 mai, ni l’Eglise protestante, ni le candidat Marc Ravalomanana n’ont été épargnés par le président de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) qui a profité de la proclamation des résultats définitifs du second tour de la présidentielle pour leur répondre.

Une nouvelle a suscité la stupeur le matin du lundi 7 janvier 2019 : le siège du groupe de presse du milliardaire Mbola Rajaonah, RLM Communication, aurait flambé vers 2 heures du matin. Mais, en raison du contexte politique ambiant, et aussi de certains détails entourant ce drame, des questions se posent et attendent réponses.

Ulcéré par sa trop lourde défaite à la présidentielle et ne pouvant pas se rendre à l’évidence, Marc Ravalomanana entend mobiliser ses partisans dimanche 30 décembre sur le parvis de l’hôtel de ville, pour protester contre des supposées fraudes massives, dont lui et sa clique n’arrivent pourtant pas à prouver la réelle existence.

Les résultats provisoires, prévus être connus le 29 décembre prochain, seront en fait proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avec deux jours d’avance.