Actualités

  1. POLITIQUE
  2. ECONOMIE
  3. SPORT
  4. SOCIALE
  5. ART ET CULTURE
  6. INTERNATIONAL

EDITO

  • Payés pour étudier ?

    Les étudiants actuels semblent avoir oublié  qu’ils ne sont pas obligés de poursuivre des études universitaires. En effet, c’est un choix auquel ils ont consenti de leur plein gré sans qu’il soit question d’une quelconque rétribution. A ce titre, les bourses d’études, si nous ne nous trompons pas, sont et devraient être des contributions de l’Etat à certains étudiants, à ceux qui les méritent à cause de leurs conditions sociales ou grâce à… leur mérite. Pourtant, la plupart d’entre eux, pour ne pas dire tous les étudiants, semblent s’imaginer que les bourses d’études sont un dû, une sorte de « salaire » dont les responsables étatiques doivent s’acquitter à leur endroit. Certes certains brandiront toujours la menace d’un mouvement estudiantin qui, selon eux, pourrait ébranler jusqu’aux fondements de l’Etat.

    Lire la suite...


Mialy Rajoelina, épouse d'Andry Rajoelina et présidente de l'association Fitia accompagnée de ses 3 enfants et plusieurs membres de son association, a eu une journée chargée en ce 24 décembre, veille de la fête de la Nativité.


Tout d’abord, tout ce beau monde a visité l'orphelinat Saint Paul sis à Antsongodonona, Ambohimangakely et y a offert différents dons. Ensuite, plus de 3800 enfants issus des 6 arrondissements administratifs de la capitale ont eu droit à des remises de jouets. L’équipe de l’association Fitia conduite par sa présidente fondatrice accompagnée de ses enfants a également visité et offert des présents aux centres pour enfants des rues et pour enfants handicapés.


Ainsi, régulièrement, cette association caritative oeuvre sans désemparer dans l'entraide aux membres les plus démunis de la société. La quasi-certitude de l'élection d' Andry Rajoelina à la magistrature suprême ne pourra qu'influer positivement sur les activités de l'association.


M.T.