EDITO

  • Resa-jaza sa tompon’andraikitra ?

    Voasonia tsy nahy ny famarotana ny « Villa Elisabeth » etsy Ivandry hoy ny Praminisitra lefitra teo aloha nisahana ny fananan-tany Reboza Julien nandritra ny fandraisam-pitenenany tamin’ny onjam-peo iray any amin’ny faritra. Valin-teny izay somary nampitolagaga sy nampalasa vinany ny mpanara-baovao.

    Lire la suite...

Aussitôt après l’accident survenu à un hélicoptère à Anadabo, dans la Commune Rurale d’Isinko, entre Tsaratanàna et Andriamena, le Président de la République Andry Rajoelina a mis un autre hélicoptère  à la disposition des équipes de secours pour le transport des blessés vers la capitale. Une évacuation qui avait un caractère d’urgence.

Par ailleurs, dans la soirée de cette même journée, le Premier ministre Ntsay Christian, représentant le Président de la République, s’est rendu à l’Hôpital Militaire de Soavinandriana pour réconforter et soutenir les victimes, en leur souhaitant un prompt rétablissement.  Selon les observations des médecins traitants, il n’y a aucune inquiétude quant aux états de santé de ces victimes. Le Premier minisitre, pour sa part, a précisé que le gouvernement a pris à temps ses responsabilités, raison pour laquelle il a adressé ses reconnaissances au Président de la République. Il a également affirmé que les frais de soins médicaux seront entièrement pris en charge par l’Etat.

Concernant cette mission qui a viré au drame, le Premier ministre a expliqué que ces officiers de la Gendarmerie œuvraient dans le cadre de la réforme du maintien de l’ordre au niveau de la Région, et spécialement pour la lutte contre le « kidnapping », dont les dispositifs localement mis en place permettront de continuer les efforts dans la prévention.

A noter que cet accident aérien s’est produit aux environs de 10 heures du matin à Anadabo, dans la Commune Rurale d’Isinko, entre Tsaratanàna et Andriamena. Cinq personnes étaient à bord de l’aéronef, entre autres, le Chef de la région Betsiboka, le Commandant du groupement de la Gendarmerie Nationale de Betsiboka, le Commandant de la compagnie de la Gendarmerie Nationale de Tsaratanàna, ainsi que les deux pilotes de la Base Aéronavale d’Ivato.

 

N.R