Société


Pejy vaovao no misokatra ho an'i Madagasikara malalantsika.
Havadintsika ho asa ireo VINA napetraka. Ataontsika toy ny hazo midoroboka ka ny ravina no mihintsana hanara-taona. Fa ny fakany dia hampijoro hatrany sy ho fototra iorenan'ny soa toavina Malagasy.

Fianakavianay, namanay ary zanakay ianareo eto amin'ny Akamasoa.

Izany no iarahanay dimy mianaka mankalaza ny noely miaraka aminareo isan-taona.
Mino sy manantena aho amin'izao andro nahaterahan'ny mpamonjy izao fa hanana ny ho avy mamiratra i Madagasikara.

Ny faniriantsika dia mba hifankatia ny Malagasy rehetra, hifanome tanana hanavotra an'i Madagasikara malalantsika ary hiaraka hikatsaka ny soa iombonana.

 

Comme tous les ans, le Président Andry Rajoelina n’a pas oublié les enfants des membres des personnels de ses sociétés Viva, Injet et Domapub.
A l’occasion de la fête de la nativité, des jouets ont été offerts ce lundi 24 décembre aux enfants de ses employés par le président Andry Rajoelina en personne, en sus des traditionnels paniers garnis et sacs de riz donnés comme chaque année aux parents. L’ensemble des personnels a, auparavant, présenté un cadeau au Président fondateur de ces trois entreprises en sa qualité de Raiamandreny, et afin de marquer ce moment merveilleux passé entre lui et les employés de ses sociétés avec leurs familles.


Mialy Rajoelina, épouse d'Andry Rajoelina et présidente de l'association Fitia accompagnée de ses 3 enfants et plusieurs membres de son association, a eu une journée chargée en ce 24 décembre, veille de la fête de la Nativité.

Araka ny vaovao niely farany nahakasika ilay rivodoza izay mananontanona eo amin’ny faritry ny ranomasimbe Indiana, dia nanome fanazavana misimisy kokoa mifandraika amin’izany androany ny teo anivon’ny sampana mpamantatra ny toetry ny andro.


Actuellement, on dénombre 10 294 victimes de l’épidémie, dont 69,7 % sont des enfants et 35,02 % des individus non vaccinés ou de statuts vaccinaux méconnus.
Ce sont les localités d’Ambato-Boeny et d’Antananarivo qui sont les plus concernées, selon le ministère de la Santé publique dans son bilan exposé durant un déjeuner de partage et d’échange au Live Hôtel à Andavamamba dans la capitale, hier. Une occasion pour parler de la peste et de la rougeole.